Le ministère britannique de l’Intérieur a annoncé mardi qu’il allait interdire à 3.200 hooligans connus de ses services de se rendre en Afrique du Sud pour soutenir l’Angleterre au Mondial-2010 en juin.

"Les interdictions de matches de football se sont avérées particulièrement efficaces pour empêcher les supporteurs connus comme étant à risques de voyager lors de matches", a expliqué un porte-parole du ministère.

Ces hooligans connus devront remettre leur passeport aux autorités durant la période du Mondial.

Après le Mondial-1998 et l’Euro-2000, marqués par de violents incidents impliquant les Anglais, notamment à Marseille et Charleroi, les autorités britanniques ont renforcé les mesures de prévention.

"Depuis 2000 et la mise en place d’une stratégie de lutte contre les violences avec une législation très dure, il n’y a eu aucun fait significatif de violence en marge de matches de l’Angleterre ou de grands tournois (…) Mais la complaisance n’est pas de mise", a prévenu le porte-parole.

"La police va enquêter sur les supporteurs à leur départ et intercepter quiconque représente un risque de violence ou de troubles. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités sud-africaines", a-t-il ajouté.

Lors de la saison 2008-2009, 3.752 personnes ont été interpellées pour des faits de hooliganisme en Angleterre et au pays de Galles, un chiffre en légère baisse (-2%) par rapport à l’exercice précédent.

About these ads