Sangalkam : Un jeune tué par les forces de l'ordre

Les dégâts collatéraux de l’installation des délégations spéciales commencent à tomber. En effet, un jeune garçon, du nom de Malick Bâ, âgé d’une traintaine d’années, a été tué par balle dans la nuque et un autre brûlé par les projectiles des gaz lacrymogènes à Sangalkam au cours d’un affrontement entre les forces de l’ordre et les populations qui s’opposent à l’installation de la délégation spéciale ce lundi, a annoncé la radio sud fm (privée).
Le corps sans vie de Malick Bâ n’est pas encore évacué. Les populations très irritées, lancent des propos aigre-doux à l’endroit des policiers qui ont, visiblement, opté pour la prudence.

Pour rappel, ces jeunes avaient menacé de mener la vie dure à la nouvelle délégation spéciale qui remplace Oumar Guèye, le président élu de l’ancien conseil rural.

C’est dans ce cadre que les jeunes sont sortis ce matin très nombreux pour manifester contre cette volonté des autorités de remplacer le conseil rural pour une commune, via une délégation spéciale.
Selon notre confrère, la délégation spéciale n’a pas été installée et les portes du conseil rural reste fermé

About these ads