[Entretien exclusif – Audio] Les terribles révélations de l’animateur Mamadou Ndoye Bane sur les lesbiennes

source: Leral.net

Un tour au Cices nous a permis de rencontrer cet homme. Connu des sénégalais. Adulé par les auditeurs de la radio Walf FM. Bourreau des acteurs de faits-divers salaces. Mamadou Ndoye sort de l’espace qui est aménagé spécialement pour la presse pour mener sa petite enquête autour des dessous de cette 20e édition de la FIDAK. Occasion ne pouvait être plus belle pour l’ « empoigner » le temps d’un entretien improvisé. Il ne fait pas de résistance et accepte volontiers de répondre aux questions de Leral.net.

e comptez pas sur Ndoye Bane pour caresser qui que ce soit dans le sens du poil. Il dit ce qu’il a dans le cœur. « Je suis entier. Je ne suis pas de ces sénégalais qui te font croire qu’ils t’aiment alors que ce n’est pas le cas », revendique-t-il. Les animateurs en ont pris pour leur grade. L’enfant chéri de Pire (localité située dans la région de Thiès) décline les raisons de ses différends avec ses homologues qu’il traite de corrompus. Toutefois, il ne met pas tout le monde dans le même sac.

Dj Boub’s, il le porte dans son cœur. « C’est un monsieur que je respecte beaucoup. Je l’appelle Khalif général et pourtant rien ne nous lie », place-t-il en toute sincérité. Et ces émissions sociétales qui pullulent sur la bande Fm et à travers le petit écran ?

Le présentateur de l’émission Thème de la Semaine salue leur expansion mais ne manque pas de donner un coup de poing à ces présentateurs trop zélés qui ne seraient mus que par la recherche d’une célébrité. « Ils sont tous des bons à rien. Ils ne peuvent m’égaler parce que je suis le seul à pouvoir mener ma propre enquête, faire mes montages et gérer la partie technique de mes émissions », se glorifie l’ancien militaire. Qui a dû son salut à ce statut quand il a eu le courage de s’en prendre aux lesbiennes. Il raconte avec fierté cet épisode de sa vie : « après avoir fait une émission sur elles, les lesbiennes m’ont fait suivre par de gros bras qui ont quand même réussi à me tenir en respect avant de me faire passer un mauvais quart d’heure. Je me suis laissé faire.

J’ai attendu qu’ils en finissent avec moi pour avertir quelques amis de la presse ». Ce sont les aléas du métier. Mais que ces femmes qui font la pluie et le beau temps au Sénégal sachent que Ndoye Bane ne leur lâchera pas les basques. Il met son costume de spécialistes du lesbianisme car dit-il les avoir « Je les ai infiltrées » pour mettre en garde la gent masculine. « Si vous ne faites pas attention, vous épouserez une lesbienne sans le savoir », prévient-il. À l’en croire, le Sénégal est infesté par ces femmes qui n’ont pas besoin d’un homme sous leur…drap. Comme pour ne rien arranger à cette situation déjà scabreuse, l’animateur de Safli Mafli promet de lendemains meilleurs pour les Lesbos qui se comptent par mille dans le milieu sportif féminin.

Son ami Per buxar est en train de crever l’écran avec des sketches les uns plus succulents que les autres. Il affiche toute sa fierté de voir celui qu’il a contribué à lancer la carrière se réaliser de la sorte. « Je n’ai pas besoin de crier sur tous les toits que c’est moi qui ai fait Per bu xar. Il est vraiment reconnaissant. Il ne fait rien sans mon aval », jure l’animateur. Cet ancien vigile donne l’impression d’un mécontent. L’homme ne fait que bombarder. Rien n’échappe à son viseur. Même le roi du Mbalax qui aurait des ambitions politiques n’a pas été épargné. Que Youssou Ndour se le tienne pour dit. Il n’est pas présidentiable. C’est Bane qui le dit non sans reconnaitre au chanteur tout son mérite d’artiste interplanétaire. « S’il se présente aux élections présidentielles, je ne voterai pas », menace-t-il.

About these ads