Archive for 29 décembre 2011



L’information est donnée par le quotidien d’information, La Tribune qui indique que «le PDS était prêt à «indemniser» la famille de Ndiaga Diop tué lors des attaques de la Mairie de Mermoz Sacrée Cœur. Selon toujours la source, ce sont des conseils qui sont venus stopper net la décision. Pour eux, si le camp libéral le faisait, ce serait la preuve que des autorités libérales seraient impliquées dans l’affaire. C’est ainsi qu’ils ont «suggéré d’attendre le moment propice pour faire un geste en direction de la famille du défunt, en toute discrétion».


Pour sécuriser la candidature de Wade, le Pds est prêt à tout. Quitte à éliminer ce qu’il qualifie de ligne belliqueuse de l’Opposition. L’emprisonnement des deux socialistes, Barthélémy Dias et Malick Noel Seck répondent à ce plan diabolique mis en place par le parti au pouvoir pour permettre à Wade de présenter sa candidature en toute quiétude. Alioune Tine, Dr Malick Diop, Fadel Barro, Thiaat, Kilifeu et Fou malade de Y’en a marre sont sur cette liste rouge du Pds.

Selon le quotidien Tribune parcouru par Leral.net, les attaques perpétrées contre la mairie de Barthélémy Dias et son emprisonnement ne sont pas anodins. C’est un plan ourdi par la mouvance présidentielle qui cherche ainsi à sécuriser la candidature du président de la République.

En effet, l’aile radicale de l’opposition qui semble prêt pour l’assaut final contre la candidature du pape du sopi sera combattue par tous les moyens. Mais à en croire la Tribune, le parti démocratique sénégalais a pris les devants et des rencontres ont été tenues pour définir les moyens d’éliminer ces belliqueux de l’opposition. Malick Noel Seck, Barthélémy Dias, Alioune Tine défini comme un politicien, Les dirigeants du mouvement Y’en a marre à l’exception de Simon sont sur cette liste rouge du parti au pouvoir.

Ayant réussi à mettre « hors d’état de nuire » Barth et son camarade de parti Malick Noel Seck, le plan devait se poursuivre sauf qu’il est intervenu un bémol. Les nervis recrutés pour pousser ces opposants à commettre une erreur ont pris la poudre d’escampette après les évènements malheureux de jeudi dernier qui se sont soldés par la mort d’un des leurs, en l’occurrence Ndiaga Diouf, lutteur de son état.

Cependant, le quotidien précise que le plan n’est pas pour autant rangé dans les tiroirs. Le cap sera maintenu avec la bénédiction des proches du président de la République. Ce n’est pas pour rien que son garde du corps Baye Moussé Bâ dit Bro a été cité comme l’instigateur de la l’attaque de la mairie de Mermoz Sacré Coeur.




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 614 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :