Archive for 23 avril 2012



Les Lions olympiques du Sénégal ont réussi une qualification historique au tournoi de football des Jeux olympiques (JO) 2012, en battant sur le score de deux buts à zéro l’équipe olympique d’Oman, lundi à Londres (Royaume-Uni).

C’est la première fois dans l’histoire du football sénégalais qu’une équipe olympique réussit la performance de participer au tournoi de football des JO, dont la prochaine édition aura lieu du 27 juillet au 12 août 2012 à Londres.

Le premier but sénégalais a été marqué dès l’entame du match, à la deuxième minute de jeu, par l’attaquant olympique Ibrahima Baldé, qui évolue à Osasuna (élite espagnole). Il a été marqué à la suite d’un coup franc tiré par le latéral sénégalais Pape Ndiaye Souaré.

Avec un avantage d’un but à zéro à la mi-temps, les Lionceaux prenaient ainsi une sérieuse option pour la qualification, lors de cette ultime rencontre de barrage pour le seul ticket qui restait à décrocher avant le tirage au sort prévu mardi dans la capitale britannique.

Au retour des vestiaires, les protégés de Karim Séga Diouf intensifient le jeu avec une approche très offensive. Mais, ils ont souvent buté sur le mur défensif de l’équipe d’Oman bien en place.

Les assauts se multiplient, ce qui entraine beaucoup d’occasions de but de part et d’autre. Mais, les attaquants omanais comme sénégalais manquaient souvent de précision pour mettre la balle au fond des filets.

Entré à cinq minutes de la fin de la rencontre, le sociétaire du Stade Renais (élite française), Abdoulaye Sané, n’a pas mis beaucoup de temps sur le terrain pour faire le break en marquant le second but sénégalais à la 87ème minute. Il réduit à néant les espoirs omanais de revenir au score.

Le match Sénégal-Oman qualificatif aux JO Londres-2012 a démarré à 18h45 (heure de Dakar) et était diffusé en direct sur la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS, publique).

Le Sénégal était opposé à Oman dans une rencontre dont le vainqueur rejoindra les 15 autres qualifiés au tournoi de football masculin à Londres-2012.

Zone Afrique : Gabon, Maroc, Egypte et Sénégal

Zone Asie : Corée du Sud, Japon et Emirats Arabes Unis


La gendarmerie de Mbour a procédé lundi à l’arrestation de Cheikh Béthio Thioune, guide spirituel des Thiantacounes, dans le cadre de l’enquête ouverte après la découverte de deux corps, suite à la violente bagarre qui a opposé dimanche ses disciples.

M. Thioune est actuellement en train d’être conduit sur Thiès à bord d’un véhicule des forces de sécurité. Arrêté vers 18h 20, le guide des Thiantacounes devrait y être entendu.

Un important dispositif sécurité, formé d’éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP) et du Groupement mobile d’intervention (GMI)a été déployé au tribunal de Thiès où le procureur devait un point de presse suite à ces évènements, selon le correspondant de l’APS.

Selon des renseignements recueillis sur place, il a été mis en place en perspective de l’arrivée du Cheikh sur les lieux.

Lundi matin, deux cadavres ont été ramassés à Médinatoul Salam (près de Mbour), suite aux affrontements violents qui ont opposé, dimanche soir, ses disciples. La gendarmerie a ouvert une enquête.

Au moins trois blessés et 15 interpellations ont été enregistrés après une bagarre entre des thiantacounes, survenue dimanche vers 20h30 au domicile du guide religieux.

Les incidents ont opposé deux groupes de ses fidèles, relativement à des propos jugés blasphématoires par certains d’entre eux.

Venus rendre visite à leur guide, des « Thiantacounes » ont scandé le nom de ce cheikh mouride en l’assimilant à Dieu, irritant d’autres qui ont réagi pour les ramener à la raison.

Ceux-ci, constituant notamment la garde-rapprochée de M. Thioune, ont désapprouvé l’emportement de leurs condisciples, au point de leur refuser l’accès du domicile du marabout.

Suite à des échanges de propos, il s’en est suivi une bataille rangée avec usage d’armes blanches. ‘’Certains protagonistes auraient usé d’armes à feu’’, selon des témoins.

Pour sa part, Cheikh Béthio Thioune a démenti la rumeur sur des morts survenus à l’occasion de ces affrontements devant sa résidence, parlant de blessés.

Selon lui, seules trois personnes ont été blessées, tandis que d’autres sources évoquent deux morts chez ses fidèles. Aucune autre source indépendante n’a pu donner une autre version.

De son côté, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Mbour, le capitaine Emile Manga, a procédé à l’arrestation de 15 individus.

Après l’arrestation de Cheikh Bethio Thioune, le procureur de la ville de Thies a tenu un conférence de presse. Écoutez le Procureur

source: Seneweb.com


Deux cadavres ont été ramassés, lundi matin, à Médinatoul Salam (près de Mbour), suite aux affrontements violents qui ont opposé, dimanche soir, des disciples de Béthio Thioune, a appris le correspondant de l’APS auprès de la gendarmerie de Mbour qui a ouvert une enquête.

Au moins trois blessés et 15 interpellations ont été enregistrés après une bagarre entre disciples de Béthio Thioune, survenue dimanche vers 20h30 au domicile du guide religieux.

Les incidents ont opposé deux groupes de ses fidèles, plus connus sous le nom de « Thiantacounes », sur des propos jugés blasphématoires par certains d’entre eux.

Venus rendre visite à leur guide, des « Thiantacounes » ont scandé le nom de ce cheikh mouride en l’assimilant à Dieu, irritant d’autres qui ont réagi pour les ramener à la raison.

Ceux-ci, constituant notamment la garde-rapprochée de M. Thioune, ont désapprouvé l’emportement de leurs condisciples, au point de leur refuser l’accès du domicile du marabout.

Suite à des échanges de propos, il s’en est suivi une bataille rangée avec usage d’armes blanches. ‘’Certains protagonistes auraient usé d’armes à feu’’, selon des témoins.

Pour sa part, Cheikh Béthio Thioune a démenti la rumeur sur des morts survenus à l’occasion de ces affrontements devant sa résidence, parlant de blessés.

Selon lui, seules trois personnes ont été blessées, tandis que d’autres sources évoquent deux morts chez ses fidèles. Aucune autre source indépendante n’a pu donner une autre version.

De son côté, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Mbour, le capitaine Emile Manga, a procédé à l’arrestation de 15 individus qui sont en train d’être entendus à la gendarmerie.


VIDEOS La nouvelle reine esquisse des pas de dance et adoube Balla Gaye 2

Boury Bathily a célébré la victoire de son mari sur Yakhia Diop Yékini avec des pas de dance. Très heureuse, il a dansé selon elle parce que désormais c’est une reine. Son époux, Omar Sakho alias «Balla Gaye 2» a mis fin à l’invincibilité de 15 ans du roi des arènes. Boury Bathily qui a été entouré de ses copines et de ses sœurs n’ont pu cacher leur joie. Elle a expliqué que le combat a bien été préparé et qu’elle a toujours été à côté de son mari pour le soutenir.


Amy Collé Yade ne fetera pas comme tous les fans la victoire de son lutteur. Il a rendu l’âme à la suite d’une crise cardiaque déclenchée par la victoire de Balla Gaye 2.

Elle habite Tally boubess. Son cœur a lâché dès que la victoire du chef de fil de l’Ecole de Lutte Balla Gaye a été annoncée par les médias. Ami Collé Yade est divorcée et mère de deux enfants. Elle avait la quarantaine.

Amy Collé Yade n’est pas la seule à trouver la mort dans ce combat. En effet deux autres supporters du nouveau roi des arènes ont succombé suite à un arrêt cardiaque. Ibra Dione était âgé de ’40 ans et était domicilié à Tivaouane Diacksao. Lui aussi il a piqué une crise et est décédé sur le champ. Ibra Dione était père de deux enfants. A Guédiawaye, également on parle d’un décès dans les mêmes conditions. L’identité vous sera livrée au cours de la journée du lundi.

A Ziguinchor, dans le sud du pays aussi, un décès a été noté. Il s’agit d’un homme d’âge mûr a perdu la vie après une crise cardiaque. Cette fois-ci, c’est un supporter de Yakhia Diop alias « Yekini » qui est passé au trépas.

Abdoul K. Diop


Apres 19 Années d’invincibilité et près d’UNE décennie de règne sans Partage DANS L’Arène sénégalaise, Yekini HNE Tombé visiblement sur Plus fort Que Lui, Balla Gaye 2, le lion de Guédiawaye. Comme il l’avait dit et redit, IL a battu en non Temps d’enregistrement L’Enfant de Bassoul.


La voyante Selbé Ndom a très peur pour sa vie. Celle qui prédit, souvent juste lors des combats de lutte, a décidé de ne plus ouvrir la bouche. Depuis sa prédiction de l’issue du grand combat entre Yekini et Balla Gaye 2, donnant la victoire à ce dernier, Selbé Ndom est victime d’attaques et d’injures. C’est pourquoi, elle a décidé de ne plus piper mot par mesure de sécurité. « Si je devais supporter quelqu’un dans l’arène, cela devrait normalement être Yekini, car c’est un Sérère comme moi. Mais il se trouve que ce que je dis, c’est le Tout-Puissant qui me donne cette force. Maintenant j’ai décidé, par mesure de sécurité, de ne plus parler. Des gens insultent ma famille et je pense que le mieux serait de ne plus faire de prédiction pour le moment », a-t-elle dit à la Tfm dans l’émission de Lamine Samba. Ecoutez.


Au moins trois blessés et 15 interpellations ont été enregistrés après une bagarre entre disciples de Cheikh Béthio Thioune, survenue dimanche vers 20h30 à son domicile à Médinatul Salam (département de Mbour).

Les incidents ont opposé deux groupes de ses fidèles, plus connus sous le nom de « Thiantacoune », sur des propos jugés blasphématoires par certains d’entre eux.

Venus rendre visite à leur guide, des « Thiantacoune » ont scandé le nom de ce cheikh mouride en l’assimilant à Dieu, irritant d’autres qui ont réagi pour les ramener à la raison.

Ceux-ci, constituant notamment la garde-rapprochée de M. Thioune, ont blâmé l’emportement de leurs condisciples, au point de leur refuser l’accès du domicile du marabout.

Suite à des échanges de propos, il s’en est suivi une bataille rangée avec usage d’armes blanches. ‘’Certains protagonistes auraient usé d’armes à feu’’, selon des témoins.

Pour sa part, Cheikh Béthio Thioune a démenti la rumeur sur des morts survenus à l’occasion de ces affrontements devant sa résidence, parlant de blessés.

Selon lui, seules trois personnes ont été blessées, tandis que d’autres sources évoquent de deux morts chez ses fidèles. Aucune autre source indépendante n’a pu donner une autre version.

De son côté, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Mbour, le capitaine Emile Manga, a procédé à l’arrestation de 15 individus qui sont en train d’être entendus à la gendarmerie.

Source: APS

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 414 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :