Archive for 23 mai 2012



Les avocats de Cheikh Bethio Thioune, placé sous mandat de dépôt depuis le 26 avril dernier, suite à la mort des deux Thiantacounes, Bara Sow et Ababacar Diagne, tués à Medinatoul Salamet ensevelis sans autorisation, ont engagé la grande bataille pour décrocher la liberté provisoire de leur client. Et, au-delà des arguments juridiques, ils comptent également exploiter la piste médicale pour asseoir leur thèse. C’est sur cette lancée que le juge a ordonné une expertise médicale après le dépôt d’un dossier médical par les avocats de la défense du cheikh.

Dans le cadre de l’expertise médicale, un dossier qui pourrait être déterminant dans la suite, Cheikh Bethio Thioune avait déjà été conduit au centre hospitalier régional El Hadji Amadou Sakhir Ndiéguene de Thiès. Et c’est le cardiologue Amadou Doucouré qui avait procédé à certains examens médicaux. Mais les examens complémentaires nécessitent l’intervention de spécialistes. Aussi, ceux de Dakar, notamment de l’hôpital Principal, pourraient être mis à contribution, renseignent nos confrères du quotidien L’As. Cheikh Bethio devrait donc être conduit à Dakar pour des examens médicaux.

source: Seneweb.com


On en sait un peu plus sur l’histoire de ces filles de Grand Yoff, " actrices d’un film pornographique " de 15 minutes. Selon le journal La Tribune, si cet élément a pu échapper à la vigilance des concernées, c’est que le petit ami de l’une des filles s’est fâchée avec sa copine et a pris la décision de balancer la vidéo sur son compte facebook.

D’ailleurs, à Grand Yoff, dans ce quartier populeux de Dakar, lieu du tournage, les parties érotiques entre filles étaient devenus un secret de polichinelle. Nombreux sont ceux qui ont sur leurs téléphones portables les images terrifiantes et obscènes. «On prend beaucoup de plaisir à suivre le film», susurre-t-on du côté de la pharmacie de la Patte d’Oie. Ici, on nous dit que les filles n’avaient jamais imaginé que les images allaient être rendues publiques. Dans tous les cas, la police est en train de se démener pour faire la lumière.

source: Seneweb.com


Barthélémy Dias promet de démissionner de l’Assemblée nationale s’il est reconnu coupable
Barthélémy Dias qui est en liberté provisoire est aussi investi dans les listes de Benno Bokk Yaakaar (BBY) pour les législatives du 1er juillet. Pourra-t-il répondre à la justice une fois élu député ? Une question qui brûle les lèvres et sur laquelle le maire socialiste apporte des précisions.

Après plus de 05 mois d’incarcération, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur recouvre la liberté. Une liberté provisoire qui pourrait selon certains, constituer une « immunité parlementaire » pour le maire socialiste, du fait de son investiture dans les listes de BBY. Ce mardi devant son domicile, Barthélémy Dias s’est montré formel sur la question.

« La justice sénégalaise est là pour faire son travail. J’ai malheureusement entendu certains dire que si j’étais élu député, je ne répondrai plus à l’appel de la justice. Si elle prouve ma culpabilité, je ne vais pas chercher à me réfugier derrière mon immunité parlementaire, je vais tout simplement démissionner de l’Assemblée nationale et aller en prison. C’est tout », a confié à la presse, le jeune socialiste qui reste néanmoins convaincu qu’on ne peut pas prouver sa culpabilité.

A cet effet, accuse Barth, « tout ce qui s’est passé devant la mairie est un sacrifice humain d’Abdoulaye Wade qui a mal tourné ».

Mamadou Sakhir Ndiaye, pressafrik


Le maire de la commune d’arrondissement de Mermoz Sacré cœur, par ailleurs responsable des jeunes du Parti socialiste (PS) sort de prison. Il a bénéficié d’une liberté provisoire et est sorti de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss vers les coups de 20h ce mardi 22 mai 2012. Aussitôt dehors, il a renoué avec langage de vérité et tranchant. Barthélemy Dias plaide pour la libération des jeunes du M23 arrêtés lors des manifestations et a demandé à Alioune Tine et Amath Dansokho de prendre leurs responsabilités dans cette affaire.

http://www.pressafrik.com/embed/82973/

Annoncée depuis lundi, la libération de Barthélemy Dias a finalement eu lieu ce mardi vers les coups de 20h. Le maire de la commune d’arrondissement de Mermoz-Sacré cœur et responsable des jeunes du Parti socialiste (PS) a été libéré quelques jours après l’élargissement sous conditions des nervis et ses collaborateurs (Habib Dieng et Babacar Faye) arrêtés dans le cadre de la fusillade de sa mairie le 22 décembre dernier.

Sa libération est, selon l’un des membres du collectif des avocats, Me Moustapha Mbaye, consécutif à la volonté du doyen des juges d’accepter la demande de mise en liberté provisoire.

Interrogé par nos confrères de l’APS, l’avocat socialiste a confié que «monsieur Dias bénéficie d’une liberté provisoire accordée par le juge qui lui-même donnera la suite à réserver à ce dossier. Le juge chargé d’instruire le dossier a statué sur le fond avant d’accorder la liberté provisoire à M. Dias».

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 413 autres abonnés

%d bloggers like this: