Archive for juin, 2012



Parties à la chasse, depuis plus d’un mois, aux présumés prédateursdes deniers publics appartenant au régime qui s’estécroulé le 25 mars 2012, à l’issue du 2ème tour de la Présidentielleremportée par Macky Sall, les nouvelles autorités se sont attaquées àcelui qui est réputé être le plus gros morceau : Karim Wade. Nosconfrères de Libération rapportent qu’il a reçu une convocation de laSection des Recherches de la gendarmerie de Dakar(Sr) ce jeudi 28 juinpour être auditionné par les gendarmes relativement aux enquêtes surdes présomptions d’enrichissement illicite.


Mario Baloteli (Italie, Man City)

A l’âge de 2 ans, Mario Barwuah, né à Palerme, est confié à la famille Balotelli. Ses parents biologiques, ghanéens, ne peuvent plus s’en occuper. Aujourd’hui, il revendique son italianité et refuse d’être considéré comme le symbole d’une Italie multiculturelle.

Un buteur précoce

Rapide, costaud, buteur et dribbleur efficace, il séduit très tôt l’Inter Milan qu’il quitte en 2010 pour Manchester City. A 21 ans, il a déjà remporté trois championnats d’Italie et une Ligue des champions, et tout récemment le championnat d’Angleterre, étant lui même l’auteur du but du titre.

-Un sale gosse

Sur le terrain, « Super Mario » ignore les consignes des entraîneurs et pousse à bout ses coéquipiers. En octobre 2011, il tire un feu d’artifice depuis sa salle de bains, provoquant un début d’incendie. Alors joueur de l’Inter, il avait osé revêtir à la télé le maillot du grand rival, l’AC Milan.

-Un récidiviste

Ses mouvements d’humeur et ses vilaines « semelles » sur des adversaires lui valent cartons jaunes et rouges en pagaille. Le 10 avril, il est suspendu pour trois matches par la Fédération anglaise. Le coach italien de Manchester City, Roberto Mancini, le juge « indéfendable ». Cesare Prandelli, le sélectionneur de l’équipe d’Italie, hésite à l’enrôler pour l’Euro, en juin.

-Une star ordinaire

A Manchester, le footballeur parade dans ses voitures de luxe mais, contrairement à ses coéquipiers, il va dîner dans des pizzerias des quartiers populaires, boit des bières dans les pubs de banlieue et assiste à la messe de Noël dans une église de quartier.



Les donateurs pour la construction de la grande mosquée de Massalikul Jinnan ne manquent pas. Et pour preuve, près de 300 Millions F cfa ont été récoltés depuis la venue à Dakar, jeudi dernier, de Serigne Bass Abdou Khadre et de Serigne Mountaha Bassirou Mbacké. Le journal Le Populaire rapporte que le président Macky Sall a, lui aussi, contribué à hauteur de 50 millions F cfa. Ladite somme a été acheminée, il y a deux jours, par une délégation dans laquelle il y avait des proches du chef de l’Etat, dont Serigne Sonhibou Cissé et Cheikh Mbacké Sakho. Des sources du journal renseignent que la première Dame n’a pas été en reste. Elle a cuisiné des « berndel » (repas hospitaliers) du tonnerre pour les deux chefs religieux. Il y a quelques jours, le Khalife général des Mourides avait décaissé la bagatelle de 3,5 milliards F cfa por la construction de ladite mosquée.


Le chef de l’Etat, Macky Sall, a examiné et adopté hier, mercredi, en conseil des ministres, le projet de loi portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques. En validant ce projet de loi, le président de la République oblige désormais les ministres, députés et maires à déclarer leur patrimoine. En effet, ledit code dit clairement que « les détenteurs de toute autorité publique, élus ou hauts fonctionnaires, font une déclaration de leur patrimoine en début et en fin de mandat ou de fonction. Une loi spécifique précise les conditions et le périmètre d’application de ce principe et définit les infractions et sanctions de tout enrichissement illicite ». Selon L’As, la directive indique que le comportement des agents de l’Etat est régi par des règles déontologiques claires. Un code de déontologie spécifique aux élus, inspiré des principes du présent code de transparence, est établi par le parlement. Les règles et procédures disciplinaires de la fonction publique sont renforcées en ce qui concerne les infractions en matière de finances publiques. En outre, le Code de Transparence stipule que « les procédures et les conditions d’emploi dans la fonction publique sont fixées par la loi ». Ainsi, notre source nous fait savoir que nul ne peut être nommé ou affecté à un poste comportant des responsabilités financières sans qu’aient été vérifiées préalablement ses compétences techniques, ses aptitudes professionnelles et les garanties déontologiques qu’il présente.


La très sérieuse Autorité de régulation des marchés publics vient de pécher. En effet, l’Armp qui a organisé un séminaire à Fatick a, au terme de ce conclave envoyé des Cd pornographiques en lieu et place de supports contenant les modules de formation sur la passation des marchés publics. Saer Niang a présenté ses excuses aux séminaristes.

Présidents de conseil rural, secrétaires communautaires ont failli tomber des nues quand, arrivés chez eux, ils découvrent que l’Armp leur a remis des cd pornographiques au lieu de supports sur les passations de marchés publics. En effet, à l’issue d’un séminaire tenu à Fatick, l’Autorité de régulation des marchés publics était censée remettre un cd à chaque séminariste. Mais la directrice de la formation de l’Armp à qui revenait cette tache s’est fait abuser par le gus qui devait graver les Cd. Le bonhomme duplie un film pornographique et les distribue aux 50 participants qui en ont fait part à l’Armp. Scandalisé par cette affaire, le directeur de ladite autorité a écrit une lettre pour s’excuser de cet impaire auprès du gouverneur de Fatick. Il est ensuite demandé aux chefs de communautés rurales et secrétaires communautaires de détruire les cd de pornographiques.

Source: Setal.net


De la glissade d’Özil à la gamelle de Trapattoni en passant par les frasques diverses de supporters et la claque de Fabregas à son coéquipier, voici une petite séquence des images les plus drôles de l’Euro 2012.


C’est à croire que Me El Hadji Diouf ne supporte plus Moustapha Niasse qu’il a pourtant soutenu au premier tour de l’élection présidentielle du 26 février. Lors de son meeting d’hier, mardi, à Nioro dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives du 1er juillet, la tête de liste de la coalition « Leral » a demandé aux populations de cette localité (d’où est originaire Niasse) de tourner le dos à la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby).

Selon l’avocat, le leader de l’Alliance des Forces de Progrès (Afp) a trahi le département pendant plus de 60 ans.  » Il n’a rien fait pour alléger la souffrance des populations qui, pourtant lui ont tout donné « , a-t-il soutenu. Ne s’arrêtant pas là, l’ancien membre de Bby d’ajouter : « Niasse est un vieillard qui va dormir une fois à l’Assemblée nationale ».


Le président sortant, Me Abdoulaye Wade, a saisi la semaine dernière la Cour suprême pour demander l’annulation du décret 2012-502 du 10 mai 2012, par lequel le Président Macky Sall a désigné les membres du siège, du parquet et de la commission d’instruction de la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (Crei). Selon Me Wade, il y a des failles dans le mode de désignation des membres de la Crei. Car Mandiogou Ndiaye et cie ont été désignés par « appel à manifestation d’intérêt ».

Les autorités ont ignoré l’avis du Conseil supérieur de la Magistrature. « Sur quelle base ces magistrats ont été désignés au détriment d’autres ? Ces méthodes sont peut être valables pour nommer le procureur au Rwanda, mais elles ne le sont pas au Sénégal. Peut-être que le ministre de la Justice est resté trop longtemps dans ces institutions internationales, au point d’oublier les lois de notre pays », a ironisé une source du journal L’As.Un autre magistrat, interrogé par la même source fait savoir que « la nomination d’un magistrat, à n’importe quel poste judiciaire, doit se faire à l’issue d’une réunion du Conseil supérieur de la Magistrature. Pour des besoins de célérité, on peut faire les consultations à domicile.

Dans ce cas, le Secrétaire du Conseil appelle et peut requérir les avis ». La source est convaincue que « la désignation de ces membres de la Crei ne s’est pas faite dans les règles de l’art, si l’on prend en compte la loi organique sur le statut des magistrats « . Selon le journal, si Me Seydou Diagne, initiateur de cette procédure, obtient gain de cause, ce sont tous ces dossiers d’audits et la cohorte de va-et-vient à la police et à la gendarmerie qui vont s’écrouler comme un château de cartes.


Le saviez vous ? Il y a des outils, des applications et des sites internet qui permettent de vérifier la réputation d’une personne sur le net, une opération qui s’appelle le « e-reputation ». Evaluer l’e-réputation d’une entité consiste à analyser les contenus qui sont diffusés à son sujet sur internet, et à examiner le contexte dans lequel ils sont publiés (analyse sémantique, tonalité, etc.) De plus en plus d’outils affirment pouvoir évaluer eux-mêmes, de façon autonome, la tonalité (ou analyse sentimentale) de ces contenus. Youseemii et Alerti font partie de ces sites qui permettent entre autres de surveiller votre réputation en ligne, mesurer l’engagement de vos communautés, dialoguer avec vos communautés mais aussi qui révèlent votre présence sur Internet et les réseaux sociaux.

séminaire sur les réseaux sociaux

Pour Aboubacar Sadikh Ndiaye, expert en social médias, qui animait avec l’experte franco-américaine, Mathild Piard, un séminaire de formation sur l’usage des médias sociaux dans le journalisme et les blogs, Youseemii est un outil de gestion de l’influence sur le net. M Piard a, pour sa part, invité les blogueurs à se méfier de l’opinion populaire des médias sociaux.

Lors de cet atelier de formation des blogueur, organisé par l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar dans le cadre de ses journées de formations offertes, Mathild Piard a expliqué le rôle des médias sociaux. Du célèbre site Facebook à Tineye qui permet de vérifier une photo sur internet en passant par le fact-checking pour vérifier une information sur le web, rien a été oublié.

Revenant sur l’importance des médias sociaux, l’experte américaine a confié qu’il y a des sites qui peuvent aider à chercher des sources, vérifier de l’information et faire de la curation. Elle a cité en exemple storify et scoop.it.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 614 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :