Category: CAN



But de Drogba

But de Gervinho

But de Kalou

But de Papis Demba Cissé



Chassez le naturel, il revient vite au galop. Ce proverbe n’a jamais été aussi vérifié, avec El Hadj Diouf. S’il y’a un Sénégalais que cette élimination réjouit, particulièrement, c’est bien l’ex-capitaine des « Lions ».

Zappé de la liste des « Lions » pour le match contre la Côte d’Ivoire où son retour était annoncé, le « bad boy » ruminait sa revanche contre les dirigeants. Avant hier, l’attaquant de Leeds a, certainement, ri sous cape, lorsque Didier Drogba jubilait pour son deuxième but qui scellait, définitivement, l’élimination des Lions à la Can 2013. L’occasion était trop belle pour que l’ex-joueur de Liverpool s’illustre, encore une fois, dans ce qu’il sait faire le mieux, depuis quelques années : les invectives.
L’insulte à la bouche, Diouf qui nous a habitués à ses sorties épistolaires, a encore craché du venin, en déversant sa bile sur tous les acteurs du football. L’ex-ballon d’or Africain n’a pas pardonné au staff technique d’avoir fait la sourde oreille à ses appels du pied pour revenir en équipe nationale où il se voit comme l’incarnation d’un messie.
Peut-être, le bonhomme doit-il être amnésique. Où était-il lorsque, tout puissant capitaine, lors de la Can 2008, le Sénégal se faisait éliminer au premier tour de la compétition ?
S’il s’enorgueillit d’être « L’homme de la situation », comme il le dit si bien, pourquoi il n’a pas été ce « Superman » qu’il prétend être, lorsque le Sénégal se faisait doublement éliminer par la Gambie, ici au stade Léopold Sédar Senghor, à la Can et au Mondial 2010.
Autant de précédents qui doivent ouvrir les yeux des sénégalais sur la nécessité à dire Basta à El Hadj Diouf. Il est temps qu’on le remette à sa vraie place. Ses matchs, il ne les joue plus que dans la presse où il se complait à raconter ses légendes d’une autre époque, s’il ne se met pas à agiter des débats de caniveaux. De grâce, El Hadji Diouf, le show a assez duré.
Amadou Lamine MBAYE
REWMI QUOTIDIEN


Pape Ndiaye Souaré, le latéral gauche de la sélection sénégalaise de football, ne semble pas très affecté par la défaite voire l’élimination des « Lions » de la Téranga, ce samedi 13 octobre. Le joueur de l’équipe nationale n’a trouvé mieux que d’aller faire la fête dans une boîte de nuit, où il a rencontré sur place la super-star El Hadji Diouf. D’après nos confrères de l’Observateur, Pape Ndiaye Souaré, vêtu d’un tee-shirt noir assorti d’une casquette noire, est arrivé sur les lieux aux environs de 5 heures du matin, avant de se fondre dans la masse. Le joueur de Reims ne sera reconnu que lorsqu’il va rejoindre El Hadji Diouf. Après quelques minutes de discussion, le latéral gauche défait par les « Éléphants » de Côte d’Ivoire quelques heures auparavant, sort de la boîte en catimini. Une défaite honteuse qui ne fait pas rougir. Dans quel Sénégal sommes-nous?


«Il est accusé par certains joueurs par certains joueurs d’être la taupe d’El Hadji Diouf dans la tanière» déclare une source du journal L’Observateur. Une autre proche de l’encadrement technique confie au journal « chose étonnante : Diouf savait qu’on devait quitter l’hôtel à cette heure-là. Une fois que le cortège de la sélection est arrivé à hauteur de l’hôtel Radisson Blu, Diouf et son cortège ont voulu être devant nous. Nous leur avons laissé la voie qu’ils ont empruntée pour passer par Fann, mais avant d’arriver sur le pont, ils nous ont devancés à nouveau. Ils ont perturbé notre chemin vers le stade. Sûrement quelqu’un lui a dit à quel moment on allait quitter l’hôtel. En plus Diouf est au courant de tout ce qui se dit dans le vestiaire de la sélection. »


L’ancien capitaine des Lions, El Hadji Ousseynou Diouf n’a pas raté les dirigeants du football sénégalais. Intervenant dans l’une des émissions de la Rfm, le joueur de Leeds United a traité de tous les noms d’oiseau Augustin Senghor et Cie. « Me Augustin Senghor a échoué. Il voulait, avec Amara Traoré, m’enterrer vivant. Mais leur plan a foiré. Dieu est plus fort qu’eux. Je reste le chouchou des jeunes », a-t-il laissé entendre. Il indique qu’il n’a pas douté une seule fois de la défaite des Lions. «J’étais sûr de la défaite des Lions et même si j’étais convoqué pour ce match, j’allais décliner la sélection. Si des (…) vous sanctionnent, ce n’est pas grave. Je persiste et signe: ce sont des (…). Un amateur n’obtient qu’un résultat amateur », dénonce-t-il. L’ancien attaquant de Bolton et de Liverpool est d’avis que « le Sénégal n’a pas des entraîneurs sur le banc, mais des « bouteilles d’eau » ».


Interruption à la 76ème minute du match opposant le Sénégal à la Côte d’ivoire. Les Eléphants menaient 2 buts à zéro lorsque la violence s’est emparée du stade. Jusqu’à présent la rencontre n’a pas repris alors que le Sénégal risque de lourdes sanctions de la Fifa et de la Caf. Difficile d’évacuer les joueurs qui restent sur le terrain pour le moment, encerclés par les éléments de la Bip et du GMI. Les éléments de sécurité ne font cependant pas usage de gaz lacrymogène pour contenir la colère des supporters sénégalais. Le ministre Malick Gakou sous forte escorte des forces de l’ordre, aurait été atteint à la tête par des jeux de pierres.


Le ministre des sports, El Hadji Malick Gackou aurait reçu une pierre sur la tête lors du match retour Sénégal-Côte d’Ivoire. Selon la Rfm qui a donné l’information, lui et les gens qui étaient à la tribune officielle ont été évacués. « Des blessés ont été notés mais le calme est revenu », nous informe la radio privée.
Le match est définitivement arrêté, selon le représentant de la Caf.
Ce match retour Sénégal-Côte d’Ivoire comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2013, a été interrompu depuis la 76ème minute, après que l’un des arbitres de touche a reçu un projectile. Pour ce match qui se joue au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar, ce sont les Eléphants qui menaient par deux buts à zéro. L’attaquant Didier Drogba est l’auteur des deux buts de la Côte d’Ivoire.


Le sélectionneur de l’équipe nationale de football du Sénégal a rendu publique, vendredi, la liste des 23 Lions devant affronter la Côte d’Ivoire le 13 septembre prochain à Dakar, la Côte d’Ivoire, lors du match retour des éliminatoires de la CAN 2013.

Cette liste est marquée par la forte présence des Olympiques (13) qui en constituent la majorité. Il y a ainsi les retours d’Abdoulaye Ba, Pape Ndiaye Souaré et de Saliou Ciss.

L’attaquant Issiar Dia d’Al Saad (Qatar) n’a pas été convoqué pour cette rencontre que les Lions doivent remporter avec au moins deux buts d’écart pour se qualifier.

A l’aller les Eléphants de la Côte d’Ivoire s’étaient imposés sur la marque de 4 buts à 2.

Gardiens : Bouna Coundoul (Paralim, Chypre), Ousmane Mané (FC Diambars), Khadim Ndiaye

Défenseurs : Lamine Sané (Bordeaux), Pape Guèye (Metalistic, Ukraine), Cheikhou Kouyaté (Anderlecht, Belgique), Raco Touré (Le Havre, France), Abdoulaye Bâ (FC Porto), Kara Mbodji (Tromso, Norvège), Pape Ndiaye Souaré (Reims, France), Saliou Ciss (Tromso, Norvège), Cheikh Mbengue (Toulouse, France)

Milieux : Idrissa Gana Guèye (Lille, France), Mouhamed Diamé (West Ham, Angleterre), Ricardo Faty (Ajaccio, France), Sadio Mané (Red Bull Salburg, Autriche),

Attaquants : Dame Ndoye (FC Locommotiv de Moscou, Russie), Papis Demba Cissé et Demba Bâ (Newcastle), Moussa konaté (FC Krasnodar, Russie), Ibrahima Touré (Monaco, France), Moussa Sow (Fenerbahçe, Turquie).

viaAgence de Presse Sénégalaise.


Sadio Mané, le numéro 10 des Lions Olympiques a déjà tourné la page des JO Londres 2012. Il pense déjà aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2013). L’un des meilleurs joueurs du Sénégal lors des JO a estimé que «cette élimination face au Mexique nous servira de leçon, mais il faut tourner la page des JO et ouvrir celle des éliminatoires de la CAN. Après les JO 2012, nous voulons jouer la CAN 2013.

Face à la Côte d’ivoire, ça sera une question de vie ou de mort». Interpellé par le quotidien sénégalais «Stades» sur l’élimination du Sénégal en quart de finale des JO face au Mexique, Sadio Mané a indiqué que «ça arrive dans le football, l’adversaire a profité de deux erreurs défensives pour faire le break». Il a appelé les gens à oublier ce qui s’est passé à Londres. «Il faut juste corriger toutes nos erreurs pour faire face à la Côte d’ivoire. C’est à nous de montrer que le Sénégal existe et continuera à exister sur le plan footballistique. Si on joue notre vraie valeur, la Côte d’ivoire ne pourra pas nous arrêter».

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 614 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :