Tag Archive: cheikh béthio thioune



Le guide moral des Thiantacounes est de retour. Après plusieurs mois passés en France, suite à sa mise en liberté provisoire dans l’affaire du meurtre de deux de ses disciples, Cheikh Béthio Thioune est rentré au Sénégal, hier, à bord d’un vol de la Compagnie Air France. Voici les premiers propos que le Cheikh aurait tenu, selon son fils aîné Serigne Saliou Gueule Tapée, à EnQuête: « Je rends grâce à Serigne Saliou. Je suis content de retrouver ma famille, mes talibés, mes enfants, Mais aussi, je suis content de revenir au Sénégal ».


 
 

Karim Wade héritera de la cellule qu’occupait le guide des «thiantacones» à la prison centrale de Rebeuss, la même où logeait Idrissa Seck lorsqu’il a été placé sous mandat de dépôt dans le cadre des chantiers de Thiès, note l’Obs. Quant aux autres personnes arrêtées en même temps que lui, elles risquent d’être conduites au «commissariat», le compartiment «Vip» de la prison de Rebeuss qui dispose d’un manguier ombrageux.

La cellule qu’occupaient Idrissa Seck et Cheikh Béthio Thioune est spacieuse. Elle est, selon le journal installée près du «chemin de ronde» (long couloir longeant le mur de la prison, côté Corniche Ouest) où les détenus qui viennent d’être placés sous mandat de dépôt ou qui ont été en contact avec le monde extérieur sont conduits pour être fouillés avant qu’ils ne regagnent les cellules

 

La chambre dispose de deux lits en fer équipés de matelas, de toilettes intérieures et de deux plafonniers (ventilateurs), mais sans télévision. Elle est située hors de la détention (compartiment où se trouvent les cellules) non loin des deux salles aménagées pour accueillir les prisonniers malades retenus en observation.


 

Cheikh Béthio Thioune vient d’obtenir une liberté provisoire. Après plusieurs refus, le guide des thiantakones vient d’obtenir gain de cause. Il se trouve présentement en France pour des raisons médicales, après avoir été autorisé à voyager. Son état de santé dégradant en prison au Sénégal, ses avocats avaient à plusieurs reprises demandé son évacuation dans l’Hexagone. 

Pour rappel, Cheikh Béthio Thioune se trouvait jusqu’ici dans les liens de la détention, pour le meurtre de deux de ses disciples en avril 2012 dans la localité de Médinatoul Salam dans le département de Mbour. Emprisonné pour plusieurs chefs d’accusations dont la complicité de meurtres et le recel de cadavres, le guide religieux s’est vu accorder une liberté provisoire ce jeudi 21 février 2013. A noter qu’au Sénégal, une liberté provisoire est pour la plupart du temps, synonyme de liberté définitive. Seneweb News vous tient informés.

 Source: Seneweb

 

Revoilà Cheikh Béthio Thioune, le célèbre détenu autorisé à rejoindre la capitale française pour raisons médicales. Selon Libération quotidien, le guide des thiantakones n’est pas interné dans une clinique. « Cheikh Béthio Thioune réside dans un château à Bordeaux », écrit le confrère, qui précise : « il suit ses soins au niveau de l’hôpital Les Invalides. 

Il y est fréquemment retenu pour vingt quatre heures ou quarante huit heures, histoire de bénéficier de soins avant d’être autorisé à rejoindre sa résidence ». Toutefois, rapporte le journal, « les deux gardes pénitentiaires qui lui ont été affectés le suivent en permanence ». Pour rappel, Cheikh Béthio Thioune est en prison au Sénégal pour plusieurs chefs d’accusations dont la complicité de meurtre et le recel de cadavres, après le meurtre de deux de ses disciples dans la localité de Madinatoul Salam. Sa santé dégradant, il a été autorisé récemment à se rendre en France pour y suivre des soins.

 


Image

 

Bonne nouvelle pour les Thiantakounes ! Leur guide, Cheikh Béthio Thioune va humer l’air de la liberté. A en croire nos confrères de l’As, le juge d’instruction de Thiès qui a en charge le dossier, saisi d’une demande par les conseils du mis en cause, a rendu une ordonnance d’autorisation de sortie pour permettre au détenu le plus célèbre du pavillon spécial d’aller se faire soigner à l’extérieur. « Ce sera sous escorte de l’administration pénitentiaire. Mais il devra auparavant remplir les formalités d’usage », a souligné notre source.

Placé sous mandat de dépôt depuis le 26 avril 2012 pour complicité d’homicide volontaire, détention d’arme sans autorisation administrative, recel de cadavre, inhumation sans autorisation et association de malfaiteurs dans le cadre du double meurtre des Thiantakounes Bara Sow et Ababacar Diagne, Cheikh Béthio Thioune devra, à l’issu de son voyage, réintégrer la prison.

Selon le journal, c’est à l’hôpital Pitié Salpêtrière de Paris que Cheikh Béthio devra, en principe, recevoir des soins. Puisque c’est là bas que ces différents rendez-vous avaient été fixés.

Il faut rappeler que le juge d’instruction avait, auparavant, refusé, à cinq reprises, les demandes de liberté provisoires des avocats du marabout. 


Le guide des Thiantakounes, Cheikh Béthio Thioune a quitté le Tribunal régional de Thiès. Il a été auditionné par le juge d’instruction du 1er cabinet, Abdoulaye Assane Thioune. Venu à 9 heures 15 mn. Il est entré par la porte annexe du sous sol. Selon le correspondant de la Rfm, il a été entendu par le juge d’instruction sur le fond du dossier dans l’affaire du double meurtre de Madinatoul Salam à Mbour. « C’est à 10h 50mn que le véhicule de la police s’est garé et deux minutes plus tard, à 10h 52mn, deux véhicules 4X4 de couleurs noirs sont sortis du sous sol escortés par des éléments de la Bip et du Gmi. Et certainement Cheikh Béthio était dans l’un de ses véhicules noirs », a informé notre source.  

C’est la troisième fois depuis son inculpation en avril 2012 qu’il passe devant le juge.

Les talibés du guide religieux étaient aux alentours du tribunal mais n’ont manifesté aucun signe de violence. 


 

Après sa visite médicale à l’hôpital : Cheikh Béthio Thioune se porte bien
 
Cheikh Béthio Thioune a été extrait ce matin de sa prison pour une consultation à l’hôpital principal de Dakar. La Rfm qui a donné cette information dans son édition de 12 heures ajoute que le médecin qui l’a consulté n’a pas décelé grand chose et le cheikh est retourné en prison. Cela s’est passé très tôt le matin dans la grande discrétion à l’hôpital principal et c’est une visite de routine.

Les disciples de Béthio Thioune n’ont pas vraiment fait dans la dentelle. Usant de barres de fer et de cailloux, ils ont défoncé et cassé toutes les voitures qui sont sur l’axe avenue Lamine Gueye-Place de l’Indépendance en passant par la rue Carnot, Felix Eboué, Joseph Gomis entre autres. Ils n’ont pas fait de distinguo entre un véhicule de l’administration ou d’un particulier.

Sur l’avenue Lamine Gueye, l’agence Bicis est complètement saccagée. Les voitures qui sont aux abords toutes cassées et crevées. Les boutiques n’ont pas été laissées en rade. Beaucoup ont été caillassées. Des entreprises comme MTL de Youssou Gueye éclaboussée le scandale de détournement de deniers publics à l’ARTP n’a pas été en reste. De même que l’agence du troisième opérateur de téléphonie du Sénégal qui se trouve à l’immeuble la Rotonde.

Avec l’ampleur de la casse, les boutiques, les commerces et autres entreprises ont tous baissé pavillon. Tout le centre ville est ainsi paralysé. Les services sont en berne. Les agents et autres particuliers sont en train d’effectuer des constats avec des huissiers


Le Ministre de la Justice, Aminata Touré rappelle à l’ordre les avocats de Cheikh Béthio Thioune. Elle a attiré l’attention du bâtonnat sur certaines sorties intempestives faites dans la presse par les avocats du guide religieux qui non seulement révèlent des « manquements au code de déontologie de cette noble profession » mais pourraient tomber sous le « coup d’incriminations pénales » si elles étaient suivies de troubles à l’ordre public. Selon le journal l’As, pour éviter tout bras de fer, le ministère de la Justice dirigé par Mme Touré en appelle à la responsabilité de tous les acteurs.


La tension est montée d’un cran après un vendredi assez électrique aux alentours de la prison centrale de Rebeuss et une partie du centre ville. Les fidèles de Béthio Thioune se sont attaqués aux banques et autres édifices de l’Etat. Les grenades lacrymogènes tonnent de partout même aux environs du ministère de l’Intérieur.

Les Thiantacounes sont passés à la vitesse supérieure. En ce lundi matin, ils ont directement fait cap au centre ville. Ils ont assiégé le rond point Sandaga avant de s’attaquer à des biens d’autrui.

L’agence de la BICIS qui se trouve sur l’avenue Lamine Gueye a été mis à sac alors que les établissements financiers des alentours ont rapidement baissé pavillon.

Un policier serait même blessé par les disciples de Béthio Thioune qui selon quelques témoignages seraient ulcérés par la mesure du ministre de la Justice de ne pas autoriser de visite ce mardi.

A la rue Félix Faure abritant le Ministère de l’Intérieur, des véhicules des agents et autorités de ce ministère géré par Mbaye Ndiaye ont été caillassés par des manifestants qui réclament la libération de leur guide et marabout le Cheikh Béthio Thioune.

A la place de l’Indépendance également, Les Thiantacounes viennent de caillasser toutes les voitures stationnées sur la Place de l’Indépendance.

Cette tension découle du transferement du guide des Thiantacounes de la prison de Thiès à la MAC de Rebeuss. Ces disciples fustigent cette décision et la jugent illégale. Ils réclament maintenant la libération de leur guide.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 414 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :