Konaté prive la Grande-Bretagne d’une victoire inaugurale
L’équipe de football masculine de Grande-Bretagne a commencé sa campagne des Jeux de Londres 2012 par un match nul 1-1 face au Sénégal à Old Trafford

Craig Bellamy a donné l’avantage à l’équipe hôte d’une volée chirurgicale en début de rencontre.
Les hommes de Stuart Pearce ont par la suite été poussés dans leurs retranchements et ont été privés de la victoire par une égalisation de Moussa Konate en fin de match.

Les locaux se sont alors rués vers l’avant en quête du but de la victoire mais n’ont pu obtenir mieux qu’un tir de Marvin Sordell sur la transversale.

Les nouvelles les plus inquiétantes pourraient venir de l’infirmerie, où Bellamy et Joe Allen devaient tous deux subir des examens après avoir encaissé de sérieux chocs.

La Grande-Bretagne a frappé la première. Ryan Giggs a expédié un centre pour Micah Richards depuis l’aile droite, mais c’est Steven Caulker qui a remis de la tête pour Bellamy, dont la reprise de volée a fini dans la lucarne d’Ousmane Mane.

Sadio Mane a tiré loin du cadre pour le Sénégal, avant que Jack Butland soit contraint de sortir intelligemment une frappe à ras de terre d’Ibrahima Ba.

En deuxième mi-temps, Zargo Touré a envoyé une frappe lourde au dessus des buts avant que Saliou Ciss oblige Butland à réaliser un autre bon arrêt.

La sortie d’Allen après une heure de jeu a été une source d’inquiétude supplémentaire, puisqu’il était resté à terre plus tôt dans la partie. Bellamy a ensuite été fauché au bord de la surface de réparation.

Bellamy a pu continuer la partie, mais il a été remplacé avant la fin de la rencontre.

La Grande-Bretagne semblait se diriger vers la victoire, jusqu’au but inscrit à huit minutes de la fin du match par Konaté, qui a devancé la sortie de Butland d’un lob tout en finesse.

Dans le même temps, au Millennium Stadiumn, Oscar a joué un rôle clé dans la victoire du Brésil, qui a dû repousser les assauts égyptiens pour assurer sa victoire 3-2.

Le milieu de terrain a lancé Rafael et Leandro Damiao pour les deux premiers buts brésiliens, avant le but du 3-0 inscrit par Neymar devant un public de 26 812 personnes.

Les Sud-Américains ont levé le pied au retour des vestiaires et on été sanctionnés par des buts de Mohamed Aboutrika et Mohamed Salah, qui n’auront pas suffi aux africains pour revenir dans ce match du groupe C.