Tag Archive: Salif Sadio



Les huit (8) militaires retenus en otages par le Mouvement des Forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) depuis le mois de septembre 2011 et remis en liberté hier sont arrivés à la base aérienne de Oukam, dans la capitale sénégalaise. Constitué de soldats, de sapeurs pompiers et d’un gendarme, le groupe a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, qui a lu devant l’assistance un message du président Macky Sall. Ce dernier a tenu à remercier le président Yaya Jammeh et tous les facilitateurs pour leur contribution dans la libération des militaires sénégalais. Le président sénégalais a dit prendre acte du geste de la branche armée du Mfdc dirigée par Salif Sadio.

Dans l’interview accordée à nos confrères de Rfi, Salif Sadio, chef rebelle du Mouvement des Forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), s’est fait très menaçant en déclarant que s’il le voulait, il allait abattre tous les avions de guerre de l’armée. Il a même révélé qu’il a abattu le 10 février dernier un avion pour montrer aux militaires qu’il a les moyens de leur mener la vie dure. Seulement, dit-il dans les colonnes de L’As, son option n’est pas de tuer des militaires, mais de libérer la Casamance.

Déplorant les innocents qui ont perdu la vie, il a indiqué que ce n’est pas « Habib Diouf (N.d.r. : fils de l’ancien président Diouf), encore moins Karim Wade (fils de l’ancien président Abdoulaye Wade) qui vont être sacrifiés dans la crise. Par ailleurs, interrogé sur l’origine des armes du Mfdc, le chef rebelle de confier : « c’est l’armée qui nous donne les moyens. Très souvent, à la suite des attaques, on récupère des mitrailleuses, des mortiers et d’autres armes des militaires, et nous les utilisons contre eux. C’est donc eux qui nous arment ».


«Nous avons reçu des armes, on continuera à faire mal aux soldats sénégalais» déclare un rebelle

 

Au moment où la presse sénégalaise indique que l’armée sénégalaise a renforcé son dispositif sécuritaire en Casamance, des sources nous confient que le chef rebelle, Ousmane Niantang Diatta s’est, lui aussi, procuré des armes de dernières générations. «Nous avons reçu des armes comme le Sénégal le fait, des armes lourdes et on continuera à faire mal aux soldats sénégalais» a soutenu François Diatta, porte parole d’Ousmane Niantang Diatta. Si le porte parole du chef rebelle n’a pas voulu nous dire comment ils ont eu ces armes, il a toutefois fait comprendre qu’ils n’ont, pour l’instant, aucune relation avec le chef rebelle du Mouvement des Forces Rebelles de Casamance (MFDC), Salif Sadio, encore moins avec la Gambie.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  306 followers

%d bloggers like this: