MOUSTAPHA NIASSE REPOND A ME WADE : «Senghor m’avait appris qu’en politique, il ne faut jamais tirer sur une ambulance»

le

Le Secrétaire général de l’Alliance des forces du progrès (Afp), Moustapha Niasse, a profité du séminaire organisé par le Mouvement national des jeunes pour le progrès (Mnjp) de son parti pour porter la réplique à Me Wade qui l’avait accusé, il y a deux semaines, d’avoir détourné des bateaux nigérians de pétrole destinés au Sénégal. Sans pour autant verser dans la polémique, Moustapha Niasse déclare : «Senghor m’avait appris, quand, à 28 ans, il m’a confié son Cabinet que j’ai dirigé, pendant 10 ans, qu’en politique, il ne faut jamais tirer sur une ambulance».

«Je ne tire pas sur une ambulance», a riposté le leader de l’Afp, en marge du séminaire. Avant de charger l’ancien président : «Une ambulance, c’est un véhicule que l’on voit, on ne sait pas ce qu’il y a dedans. Il ne faut pas tirer dessus surtout quand on entend la sirène, c’est qu’il y a une urgence dedans. Je refuse de tirer sur une ambulance, ma religion me l’interdit, mon éducation me l’interdit, la culture sénégalaise me l’interdit». Pour les bateaux de pétrole destinés au Sénégal qu’il aurait détournés, selon Me Wade, la tête de liste de la Coalition «Benno bokk yakaar» aux élections législatives a apporté des clarifications de taille. Et c’est pour dire que « la réglementation internationale interdit à tout pays qui produit du pétrole d’offrir un seul litre de pétrole à un tiers, à un État, à une société ou à un individu. Tout pays producteur de pétrole qui donne comme cadeau un litre de pétrole, est rayé de la liste et mis sous embargo. Voilà la législation internationale» a indiqué M. Niasse. Avant de s’interroger : «Si telle est la législation internationale, comment puis-je, moi, obtenir du Nigeria un bateau de pétrole ? À l’en croire, «un bateau ne peut pas être offert. S’il est chargé de pétrole, c’est qu’il a été acheté».

«Il est impossible de détourner un bateau de pétrole»
Et pour laver son honneur à la face du monde, Moustapha Niasse précise : «Je n’ai jamais eu, moi, à vendre un bateau de pétrole. Je suis un spécialiste des questions pétrolières. Je préside une société de pétrole dont le siège est à Londres. Jeudi dernier, j’étais en Conseil d’administration de cette société qui fait de l’exploration et de l’extraction de pétrole, ça c’est transparent». Moustapha Niasse reste persuadé qu’Abdoulaye Wade n’a que l’argument du pétrole pour s’attaquer à sa personne. «Je vous ai dit qu’il est impossible de détourner un bateau de pétrole. Parce qu’on détourne ce qui ne vous appartient pas. Si vous le détournez, la personne à qui appartient le bateau va porter plainte contre vous, il y aura un procès, on va vous amener en prison», a-t-il martelé.

«Mentez, il en restera toujours quelque chose»
Moustapha Niasse de conclure sa réplique à Me Wade par une citation de l’ancien ministre de l’Information du dictateur Nazi Allemand, Adolph Hitler, qui disait : «Mentez, il en restera toujours quelque chose».
Moustapha BA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s