Wade renonce à battre campagne : Le Vieux devient sage


Un Parti démocratique sénégalais (Pds) orphelin ! En effet, Abdoulaye Wade a refusé de battre campagne pour ses militants investis sur les listes à la conquête de l’Assemblée nationale.

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) devra composer sans son secrétaire général pour donner du tonus à sa campagne électorale. Abdoulaye Wade, un aimant des foules, a décidé de ne pas descendre sur le terrain pour conquérir des suffrages en perspective des Lé­gislatives du 1er juillet prochain, apprend-on de sources informées des ultimes réglages relatifs à la campagne des Libéraux.

Abdoulaye Wade a décliné l’invitation de ses frères à renouer avec les bains de foules à l’occasion de cette période de chasse aux voix. Il l’a fait savoir lors d’une réunion du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds).

Toutefois, il a appelé ses frères à ne pas se tromper d’adversaires. En effet, le Libéral en chef aurait fait savoir à ses fidèles que leur véritable rival reste les dissidents du Pds pour ne pas nommer la coalition Bokk gis gis dont la liste est dirigée par le président du Sénat, Pape Diop. C’est dire que le Pape du Sopi aurait encore du mal à digérer la création de listes parallèles et concurrentes par l’ancien maire de Dakar, Pape Diop, Mamadou Seck, entre autres responsables libéraux. Malgré tout, l’ancien Chef d’Etat entend observer le déroulement de la campagne à partir de Fann-résidence non sans manquer de donner des orientations.

D’ailleurs, c’est pour démontrer qu’il ne compte pas s’impliquer personnellement dans la campagne que le Pape du Sopi a annulé les deux rencontres que son staff avait préparées, l’une avec les jeunes, l’autre avec les femmes de son parti. Il a également travaillé pour le renvoi de la manifestation initialement prévue à la Place de l’Obélisque aujourd’hui à une date ultérieure. Abdoulaye Wade aurait soufflé à ses proches qu’il n’est pas dans la logique de mener «la vie dure à Macky Sall».

Qu’à cela ne tienne, son absence sur le terrain sera ressenti tant sur le discours que sur la mobilisation de son parti. Les «variables» comme Oumar Sarr n’ont pas le leadership ni le charisme de la «cons­tante» du Pds incarnée par Ab­doulaye Wade. Toutefois, ce dernier avait assuré qu’il aiderait son parti par des moyens financiers et logisti­ques. Abdoulaye Wade, qui n’a ces­sé de vaciller entre l’ombre et la lumière, retrouve la sagesse due à son âge.

[LeQuotidien]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s