C’est un Me El Hadji Diouf amer qui a réagi aux premières tendances des élections législatives du 1er juillet 2012. Le tonitruant " député du peuple ", dépité par le faible score que la coalition « Leeral » a réalisé, a passé sa déception sur le peuple. Me Diouf a assuré que le peuple, qui n’a pas su dissocier le bon grain de l’ivraie, va récolter ce qu’il a semé. « Les résultats sont surréalistes. Le peuple a choisi de se faire diriger par des voleurs et des bandits, alors qu’il y avait mieux », assure l’avocat. Me Diouf n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur le régime en place. Pourtant en début d’après midi, hier, Me El Hadji Diouf, qui venait d’accomplir son devoir citoyen, se montrait très confiant quant à l’issue du scrutin. Interpellé sur une question relative à la forte abstention, la robe noire avait répondu : « En tout cas, le peuple de M. El Hadji Diouf est sorti pour voter. Je suis le meilleur des députés, l’homme du 23 juin, comme on le dit si bien. L’abstention que vous constatez est une sanction à l’encontre des combines de Benno Bokk Yaakaar ». L’avenir semble ne pas lui avoir donné raison, d’après nos confrères de La Tribune.

About these ads