ELECTION PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE 2012: Dix Etats clés doivent déterminer le résultat de l’élection américaine


Mitt Romney et Barack Obama sont encore au coude à coude dans plusieurs Etats.

Mitt Romney et Barack Obama sont encore au coude à coude dans plusieurs Etats.

REUTERS/Kevin Lamarque

Comme à chaque présidentielle américaine, la décision se fera dans les Etats clés, ces fameux swing states qui ne sont a priori acquis à aucun des deux candidats. Cette année, dix Etats portent ce label car, à deux jours du vote, aucun ne penchait de façon décisive en faveur de Barack Obama ou de Mitt Romney. 
 

 

Leur quantité et leur identité varient suivant l’élection, voire même suivant les médias. Ainsi, cette année, le nombre d’Etats jugés « clés » pour gagner l’élection (car indécis quant au résultat) va de six à douze suivant les organes de presse ou les instituts consultés. Nous en avons arbitrairement sélectionné dix, dont quatre en particulier (Floride, Colorado, Virginie, New Hampshire) où le duel Obama-Romney s’annonce extrêmement serré. En jeu : 130 votes de grands électeurs au total dans ces dix Etats, soit presque la moitié des 270 requis pour devenir président. Etat des lieux.

La Floride (29 votes) : Comme en 2000, c’est là que tout pourrait bien se jouer. A elle seule, la Floride représente 29 votes dans le collège électoral, soit plus de 10% des votes nécessaires pour devenir président (270). Même s’il y avait devancé John McCain en 2008, Barack Obama pourrait se permettre de perdre le Sunshine State sans compromettre ses chances, un luxe en revanche interdit à Mitt Romney. Vu l’enjeu, les deux candidats ont multiplié les visites, Barack Obama pour convaincre surtout les jeunes et les Hispaniques d’aller voter pour lui et Mitt Romney pour en faire de même avec les retraités et les déçus de la présidence, la Floride ayant énormément souffert de la crise des subprimes. Dans les derniers sondages, Obama et Romney étaient au coude à coude en Floride avec un très léger avantage pour le candidat républicain.

La Pennsylvanie (20 votes) : A priori, la Pennsylvanie ne devait pas faire partie des Etats clés, tant elle paraissait acquise à Barack Obama qui y avait devancé John McCain de plus de 10 points en 2008 et qui était largement en avance sur Mitt Romney dans les sondages il y a encore quelques semaines. Cinquième Etat le plus doté en votes de grands électeurs derrière la Californie, le Texas, la Floride et New York, elle n’a voté républicain à la présidentielle qu’à une seule reprise depuis 20 ans (George W. Bush en 2004) mais, il y a deux ans, c’est bien un républicain qu’elle s‘est choisie pour gouverneur. En retard de plus de 10 points au sortir de l’été, Mitt Romney a grignoté du terrain si bien que les derniers sondages l’ont vu revenir à seulement 3 points d’Obama, un chiffre inquiétant pour le président en exercice.

 

Mitt Romney a fait escale à Colorado Springs le 3 novembre.

REUTERS/Jim Young

L’Ohio (18 votes) : C’est le baromètre quasi-infaillible des élections présidentielles puisque le candidat qui a remporté l’Ohio est allé à la Maison Blanche depuis douze élections successives, soit depuis la victoire de Lyndon Johnson en 1964. Considéré comme un miroir des Etats-Unis, le 7ème Etat le plus peuplé du pays (11,5 millions d’habitants) est, comme souvent, l’objet de toutes les convoitises avec ses 18 votes de grands électeurs. Barack Obama et Mitt Romney y ont multiplié les visites avant et après l’interruption provoquée par l’ouragan Sandy. Hormis un passage à vide en début d’été, le président a toujours été en tête des sondages dans l’Ohio mais son avance (3% des intentions de vote) n’est pas suffisante pour espérer une victoire à coup sûr.

La Caroline du Nord (15 votes) : C’est l’un des rares Etats de la Bible Belt (zone géographique représentant les Etats du Sud adeptes d’un protestantisme rigoriste) à ne pas tomber automatiquement dans l’escarcelle républicaine. Bien qu’en majorité rurale et conservatrice, la Caroline du Nord avait d’ailleurs accordé sa confiance à Barack Obama en 2008. Reconnaissant, le Parti démocrate a choisi Charlotte pour tenir sa convention début septembre mais cela pourrait ne pas suffire dans un Etat où le puissant lobby du tabac, l’une des productions locales, joue la carte Romney. Ce dernier est en tête dans les sondages depuis sa nomination et il devrait normalement reprendre ce bastion perdu il y a quatre ans.

La Virginie (13 votes) : Au même titre que la Caroline du Nord, la Virginie est, a priori, une chasse gardée républicaine mais, comme son Etat voisin, elle avait voté démocrate en 2008, une première depuis 1964. Le croissance démographique de la Virginie pourrait à nouveau favoriser Barack Obama car le nord de l’Etat, proche de Washington DC, est peuplé de nombreux fonctionnaires, a priori favorables au président sortant. Comme dans l’Ohio, en Floride et dans le Colorado, les récents sondages donnent les deux candidats au coude à coude en Virginie, d’où les visites respectives de Barack Obama et de Mitt Romney sur place à moins de 48 heures du scrutin. Le candidat républicain tenait néanmoins la corde pour l’emporter d’une courte tête.

MITT ROMNEY PART A PRIORI AVEC 26 VOTES DE RETARD

Les Etats acquis, sauf surprise, à Barack Obama (217 votes) : Californie (55), New York (29), Illinois (20), Michigan (16), New Jersey (14), Washington (12), Massachussetts (11), Minnesota (10), Maryland (10), Connecticut (7), Oregon (7), Nouveau Mexique (5), Hawaï (4), Maine (4), Rhode Island (4), District de Columbia (3), Delaware (3), Vermont (3).

Les Etats acquis, sauf surprise, à Mitt Romney (191 votes) : Texas (38), Georgie (16), Arizona (11), Indiana (11), Tennessee (11), Missouri (10), Caroline du Sud (9), Oklahoma (9), Alabama (9), Kentucky (8), Louisiane (8), Mississippi (6), Utah (6), Kansas (6), Arkansas (6), Virginie Occidentale (5), Idaho (4) Dakota du Nord (3), Dakota du Sud (3), Wyoming (3), Montana (3), Nebraska (3), Alaska (3).

 

Le Wisconsin (10 votes) : A l’instar de la Pennsylvanie, le Wisconsin ne devait pas faire partie des Etats clés lors de cette élection après avoir voté démocrate lors des six dernières élections présidentielles. Mais c’était compter sans la nomination de Paul Ryan comme colistier de Mitt Romney, une nomination qui a redonné, localement, de l’élan au ticket républicain, également boosté par l’appui du gouverneur républicain de l’Etat, Scott Walker. Les derniers sondages donnaient néanmoins une avance de l’ordre de 4 points à Barack Obama dans cet Etat voisin de l’Illinois, sa base arrière.

Le Colorado (9 votes) : L’un des Etats où le score promet d’être le plus serré et qui pourrait, compte tenu de sa situation géographique, faire durer le suspense le soir de l’élection si la décision n’a pas été faite avant. Les bureaux de vote y fermeront en effet à 19h, heure locale, (2h TU), soit deux heures plus tard que sur la côte est. Généralement promis aux républicains, le Colorado avait été l’une des plus belles conquêtes du candidat Obama en 2008 mais rien ne dit que le président y conserve le même soutien qu’il y a quatre ans. Mitt Romney a rassemblé 17 000 supporters à Denver lors de l’un de ses tout derniers meetings de campagne dans cet Etat des Rocheuses où la cassure est nette entre les pro et les anti-gouvernement.

 

Barack Obama à Concord (New Hampshire), l’un de ses derniers meetings de campagne.

REUTERS/Larry Downing

L’Iowa (6 votes) : C’est là que l’aventure Obama avait vraiment commencé il y a quatre ans quand le sénateur de l’Illinois avait battu Hillary Clinton lors de la primaire démocrate. Cette année, Mitt Romney n’a terminé qu’en deuxième position derrière Rick Santorum lors de la primaire républicaine, un indicateur qui ne penche évidemment pas en faveur du gouverneur du Massachusetts. Le Obama-bashingdéclenché lors de cette primaire du GOP (1) risque néanmoins d’avoir laissé des traces dans l’Etat du Midwest où les sondages sont restés nettement moins favorables au président sortant durant toute la campagne que dans les Etats voisins. Malgré les récentes visites de Mitt Romney, le président sortant gardait cependant entre 3 et 5 points d’avance sur son rival dans les derniers sondages.

Le Nevada (6 votes) : Avec la Floride, la Californie et l’Arizona, le Nevada est l’Etat qui a le plus souffert de l’éclatement de la bulle immobilière en 2007-2008, une crise dont il subit durablement les effets avec un taux de chômage qui reste le plus élevé du pays à 11,8%, contre 7,9% de moyenne au plan national. Autant dire que le camp Romney a joué sur du velours durant toute la campagne pour dénigrer la politique économique du locataire de la Maison Blanche. Reste qu’une victoire de Mitt Romney semble improbable dans une région où l’industrie du jeu n’aurait rien à gagner du retour de conservateurs moralistes à la Maison Blanche. Vainqueur avec plus de 12% d’avance en 2008, Barack Obama ne devrait pas voir les six votes du Silver State lui échapper.

Le New Hampshire (4 votes) : Petit par la taille et doté de seulement quatre votes de grands électeurs, cet Etat de la dimension de la Lorraine n’en a pas moins reçu de fréquentes visites de la part des deux candidats depuis que la campagne est réellement lancée. Gagné haut la main par Barack Obama en 2008, il pourrait être séduit par le profil de Mitt Romney qui y possède une résidence secondaire et y jouit d’une bonne image en tant que gouverneur de l’Etat voisin du Massachussetts. Après avoir bénéficié d’une belle avance avant les débats télévisés, Barack Obama a vu Mitt Romney fondre sur lui récemment, au point que les deux candidats étaient donnés à égalité à 48% chacun dans un sondage publié samedi 3 novembre. Si l’écart était vraiment infime entre les deux concurrents au plan national, qui sait si ce ne sont pas ces quatre votes-là qui feront la différence mardi soir, au moment de la divulgation des scrutins ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s