Aïda « Souka » en veut aux « badolos » devenus milliardaires !


« Tout ça, c’est la faute de Wade, qui a fait de pauvres des milliardaires » ! a soutenu Aïda ‘Souka’, manifestement dégoûtée par une convocation qui inscrit son nom dans la liste des personnes soupçonnées de détenir des biens mal acquis. Dans les colonnes du Quotidien, la dame Aïda Ndiongue affirme être « milliardaire depuis 1993 ».

 Mieux, l’Etat du Sénégal lui doit 5 milliards de F Cfa sur un marché qu’elle aurait gagné. « Ils ne m’ont posé des questions sur aucun marché », dira l’ex-sénatrice au sujet des enquêteurs de la Direction des investigations criminelles, qui l’ont entendue pendant plusieurs heures, hier. Parce qu’elle a commencé à travailler dans le privé en 1984, Aïda Souka déclare ne pas faire pas partie de ceux qui ont commencé à collectionner des millions et des milliards seulement après l’arrivée de Wade au pouvoir, après la fameuse ‘alter-noce’. 

« Je fêtais déjà mon premier milliard bien avant l’avènement de l’alternance. Je suis milliardaire », déclare Aïda Souka, qui aura été on ne peut plus claire ! Non sans regretter toutefois, que l’ex-chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, ait trouvé des « badolos » (pauvres) pour en faire des milliardaires. « Je n’ai jamais été ministre encore directrice générale. On essaie de me faire taire, je ne me tairai pas (…) on ne m’intimidera jamais », a averti l’ex-sénatrice, prête, tout de même, à répondre à une deuxième convocation des enquêteurs. Comme pour dire, « fouillez, bêchez, vous ne trouverez rien à redire ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s