Enquête – Grand -Yoff au coeur de la prostitution clandestine


 
 
 

La prostitution clandestine a fini de s’installer à Grand Yoff plus précisément dans des quartiers comme Arafat, Cité millionnaire entre autres.

D’après une enquête que SENENEWS a mené dans cette localité,de nombreuses femmes exercent ce plus vieux métier du monde dans l’illégalité.

D’ailleurs 50% de ces femmes sont des mères de familles.Les unes sont divorcées tandis que les autres toujours en mariage font cet acte ignoble en cachette.

La raison avancée par ces dernières : “nos maries ne sont plus à mesure de nous satisfaire financièrement et sexuellement”.

 

Des jeunes qui louent leurs chambres aux prostituées clandestines.

 

Comme il s’agit de faire dans la clandestinité et en cachette, ces femmes qui n’accèdent pas dans les bars travaillent en collaboration avec des jeunes .

Ces derniers les accompagnent dans la rue à la recherche de clients. Et chaque passement de jambe décroché, le jeune a droit à 500 F cfa en guise de location de sa chambre.

Selon nos sources ces jeunes sont également considérés comme les gardes du corps de ses femmes. Ils sont récompensés après chaque activité sexuellement et financièrement.

Une sortie nocturne au quartier Arafat nous a permis de faire ce triste constat.

Un jeune s’est approché de nous en martelant ” grand tu cherches une prostituée? Il y a une qui n’est pas loin du tout et puis elle est jeune”.

A la question pourquoi elle n’est pas sortie notre interlocuteur répond ” Elle vient juste d’entrer dans ce métier et puis elle n’a pas de carnet”.

 

Les gardiens du marché Grand- Yoff , les véritables complices des vendeuses de sexe clandestines.

 

D’autres femmes n’ayant pas de chambres ne cherchent pas loin. Elles s’adonnent à des passements de jambes dans les coins du marché de Grand – Yoff.

Et ceci avec l’aval des gardiens qui montent même en ”garde” pour faire signe à ces dernières en cas de présence de la police sur les lieux.

Cette complicité n’est pas gratuite non plus.

 

Ces pauvres gardiens y trouvent leur compte financièrement, une manière pour ces dernières d’acheter leur silence.

La preuve, dans le marché et dans certaines rues de Grand -Yoff les préservatifs utilisés contenant du sperme sont éparpillés comme de petits pains.

 

Les gardiens des bâtiments en construction y trouvent également leur compte.

 

Les gardiens des bâtiments en construction ne sont également pas en reste dans cette nébuleuse affaire. Nombreux d’entre eux installent des matelas, des nattes dans ces bâtiments pour permettre aux prostituées clandestines d’y accueillir des acheteurs de sexe.

 

Après la nuit ils rangent tout comme si rien ne s’y était passé .

Évidemment c’est pas gratuit, là également chaque passage vaut 500 F cfa pour service rendu.

 

Vous- vous demandez alors ou est la police de grand yoff dans tout cela. Une question qui taraude l’esprit de bon nombre d’habitants de la localité.

Le constat que nous avons fait est que cette prostitution clandestine est développée en grande partie non loin du poste de police de Grand Yoff.

En plus ces limiers qui font souvent des rafles dans ces secteurs exigent tout simplement à chaque prostituée de payer 3000 F cfa pour ensuite les libérer.

 

source: Senenews

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s