Sport féminin : Les lesbiennes pullulent dans le milieu


Beaucoup de footballeuses, basketteuses et handballeuses auraient chopé le virus de la gouine, si on en croit nos confrères de Grand-place qui ont consacré un grand dossier à ce sujet. Cette orientation sexuelle, pour dire le moins, serait perceptible dans leur comportement, leur langage et leur style vestimentaire. Des entraîneurs de basketball et de football féminins témoignent de cette nouvelle tendance chez les filles qui s’adonnent au sport de compétition au Sénégal. Le président d’un club de basket à Dakar, qui mène une croisade contre ce  » fléau « , est formel :  » elles (N.d.r. : les lesbiennes) sont non seulement majoritaires, mais elles sont présentes partout. (…) Et à chaque fois qu’elles sont démasquées dans une équipe, elles migrent, en nombre important, vers d’autres « . Selon ce président de club, le premier scandale des gouines dans le milieu sportif remonte à une dizaine d’années au sein d’un club de renom de basket, mais le dernier en date a eu lieu au club de Ouakam où les gouines avaient semé une zizanie telle que les notables du village étaient intervenus pour les exclure. Le plus grave, toujours selon ce président de club, c’est que les gouines du milieu sportif sont protégées et encouragées par de hautes personnalités, hommes et femmes, dont personne ne soupçonne leur implication dans ces pratiques  » immorales « . Autre révélation de taille : les gouines auraient leur propre bar à la Gueule Tapée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s