Révélation d’un écologue marine: « La pollution marine réduit la fertilité masculine »

le

Une halieute et écologue marine a révélé que la pollution marine diminue la fertilité chez l’homme et provoque des chagements de sexe chez les poissons. Selon Mme Cornélia Nauen, les déchets plastiques rejetés dans la nature par les hommes finissent presque tous dans la mer. Ce qui a engendré la crise globale de la litière marine. « Ces matières plastiques se fragmentent dans la mer. Mais malheureusement les poissons, les oiseaux, les tortues de mer, les mamiphères, les consomment avec leur nourriture normale ». Ainsi les poissons mangent en même temps toutes « les bactéries et molécules toxiques qui s’attachent à cette plastique ». Mais selon la professionnelle des questions de pêche, interrogée par Le Populaire, parmi ces molécules ingurgitées, certains occasionnent un changement de sexe. « Il y en a beaucoup qui affectent le flux des hormones dans le corps. Et on a observé parmi des poissons qu’ils changent de sexe. Beaucoup de molécules, quand on les absorbe, physiologiquement, libèrent des oestrogènes et agissent comme des hormones femelles. Donc on est en face à des expériences à l’échelle mondiale sans contrôle », avertit-elle.

En outre, elle fait comprendre qu’on observe « seulement la réduction de la fertilité chez les hommes, décade par décade. Ça c’est documenté par la litérrature scientifique. On observe toutes sortes de changement dans la façon dont les écosystèmes évoluent ». 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s