Google : du monopole à la dictature ?


En 1998, à la sortie du moteur de recherche Google, personne n’imaginait qu’il pourrait dépasser Altavista ou Yahoo !, ni qu’il deviendrait un acteur incontournable dans le secteur des nouvelles technologies et encore moins une des premières entreprises mondiales. Pourtant, aujourd’hui, avec l’explosion de la vie connectée, plus personne ne peut dire qu’il n’a jamais entendu parlé

de Google.

LES ANNÉES 2000 : UNE ÉVOLUTION FULGURANTE
Très vite, après avoir montré un potentiel intéressant sur des résultats de recherche plus précis que ceux d’Altavista, Google veut mettre en avant la force du positionnement. En 2000, le moteur de recherche, qui comprend plus d’un milliard de liens, s’ouvre aux langues étrangères principales. À la fin de cette même année, Google sort : Adwords, un système qui permet aux entreprises d’acheter des mots-clés pour positionner leur site dessus par un système d’abonnement mensuel. Plus tard Adwords passera à un système de paiement au clic.

En 2002, fort de ses 3 milliards de liens indexés, Google se permet de sortir son moteur de recherche en Klingon et sort la même année Google Actualités comme agrégateur d’actualités. Le service de publicité ciblée Adsense sort en 2003 pour favoriser une rémunération des sites avec beaucoup de visites.

En 2004, la compagnie lance en version beta, sur invitations seulement, le système Gmail, le seul client mail en ligne à proposer une boîte de réception de 1Go en taille évolutive. Service qui devient du coup, le must-have par excellence des geeks. Par sa capacité évolutive, Gmail a instantanément fusillé ses concurrents en ligne tel que Hotmail, ou les clients mails installés sur les ordinateurs, comme Outlook ou Thunderbird. De plus, un compte Gmail donnait accès automatiquement aux autres produits Google. Le début du verrouillage. Chaque personne qui avait un compte avait, au tout début, 50 invitations puis 100. C’était aussi le début de la viralité. Plus tard, Gmail sera ouvert au grand public.

Après son entrée en bourse, la société sort Google Earth, qui va permettre de visualiser à peu près n’importe quel endroit sur Terre, en restant tranquillement chez soi, simplement en zoomant et dézoomant sur le globe. Google rachète également le logiciel d’édition de photos Picasa qui permettra par la suite d’importer, de partager et de retoucher les photos en ligne.

En 2005, la société sort Google Maps, qui connait des débuts difficiles car de nombreux système de GPS existent déjà. Google Analytics voit le jour, dans la foulée qui permet un suivi statistique d’un ou plusieurs sites web, offrant une meilleur maniabilité et une meilleure qualité d’informations que ne propose pas son principal concurrent Xiti.

En 2006, Google lance Google Talk via l’interface Gmail. Une interface de tchat entre les personnes ayant un compte Google, qui avait pour vocation de concurrencer MSN et le récent réseau Facebook. L’Agenda fait son aussi son apparition et peut être consulté, partagé et modifié, toujours pour les personnes ayant un compte. Un outil de traduction automatique, Google Traduction, est également mis en ligne, et qui sera enrichi régulièrement avec de nouvelles langues et dialectes.

A la suite d’un rachat, Google sort ce qui a initialement été appelé Spreadsheet et qui deviendra Google Docs, une alternative en ligne à MS Office et Open Office pour le partage et l’édition des documents word, excel et powerpoint. Toujours en 2006, Google rachète le service YouTube, qui permet la mise en ligne et le partage de vidéos.

En 2007, Android est dévoilé au public en tant que premier OS Open-Source pour mobiles et tablettes tactiles, afin de concurrencer l’iOS, système d’exploitation des iPhones. Google essaye également de rendre Google Maps incontournable en y intégrant la Street View, une vue en 3D d’un lieu donné.

En 2008, Google lance son propre navigateur Open Source : Chrome, qui à l’avantage d’être léger, rapide et de pouvoir intégrer des addons, comme son principal concurrent Firefox.

Fin 2009, Google met à disposition les sources de son projet d’OS Open Source Chromium pour les développeurs et la communauté.

LES ANNÉES 2010 : PAS DE RÉPIT !
En 2010, le premier smartphone Google, voit le jour, le Nexus One. La compagnie s’essaie également aux réseaux sociaux avec Google Buzz, qui fera un flop total, mais se rattrape en 2011 avec le réseau social Google + qui permet l’ajout des contacts dans différents cercles, mais qui révolutionne surtout la vidéoconférence avec Hangout, le concurrent directe de Skype : il est possible de faire gratuitement de la vidéoconférence à plusieurs participants, tandis que ce système est encore payant sous Skype. C’est également cette année que sortent aussi les premiers Chromebook, des ordinateurs portables équipés de l’OS Chrome (une version commerciale de Chromium).

En 2012, Google Docs devient Google Drive, qui permet également le partage de fichiers volumineux, un peu à l’instar de DropBox et l’Android Market devient PlayStore, qui en plus de récupérer le contenu des applis mobiles et tablettes centralise aussi le contenus de Google Music, Google Books et Google Video.

Google occupe donc une place majeure d’une part en temps qu’acteur du web avec :

Un moteur de recherche majoritaire devant Bing et Yahoo ! (qui a été racheté par Bing),
la suprématie de Google Adwords et YouTube,
la domination de Google Analytics,
Chrome qui devient le navigateur majoritaire,
le 2e réseau social le plus utilisé après Facebook pour Google +.
D’autre part, Google est très présent dans l’essort des nouvelles technologies avec Android qui occupe 80% des parts de marché du mobile et de la tablette notamment.

LES PROJETS GOOGLE
D’autres projets Google, pas encore ouverts au grand public, ont été très médiatisés, par exemple :

la Google Watch (montre Google semblable à la montre Samsung ou la iWatch),
la Google Car (voiture sans pilote)
les Google Glass (des lunettes qui permettraient d’avoir des informations en temps réel sur une personne pour peu que cette personne aie un compte Google).
REVERS DE LA MÉDAILLE
L’ascension de Google, au sommet de la pyramide économique, est plus qu’impressionnante. A partir d’un seul produit, relativement simple, ils ont réussi à verrouiller le web à leur avantage, s’étendant telle un pieuvre sur tous les secteurs liés à l’informatique. Avec l’avènement du Cloud, ils peuvent maintenant utiliser les informations personnelles à peu près comme bon leurs semble, même s’ils affirment le contraire.

Cette pratique, risque d’empirer fortement avec la sortie des Google Glass notamment. Si un internaute ne fait pas attention à ce qu’il diffuse, ni sur quels réseaux, il peut faire une croix sur sa vie privée et cela peut vite devenir préjudiciable pour un emploi par exemple (ce qui est déjà le cas sur tous les réseaux sociaux). Avec la Google Car, la voiture gardera en mémoire vos trajets les plus fréquents. Cela peut devenir un moyen de fliquer des employés, ou l’autre personne du couple,…etc. Bref, il peut y avoir de nombreuses dérives possibles, qui ne semblent pas effrayer outre mesure le géant américain.

Et vous, quels services de Google utilisez-vous ?
Investirez-vous dans les nouveaux projets Google tout en sachant que votre vie privée sera mise à rude épreuve ?
Croyez-vous que des petites entreprises, avec des projets viables, puissent contrer la domination imposée par Google comme DuckDuckGo ?
source: http://hitek.fr/actualite/google-monopole-dictature_376

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. abdoulayebah dit :

    Très beau post qui démontre une certaine compétence en la matière. Mais attention, une fois que l’on perd son mot de passe, il est très compliqué de le récupérer, tellement il est compliqué de répondre aus questions que l’on vous pose: date de la création de votre compte, dernier mot de passe utilisé, etc. Ma femme a oublié son mot de passe, j’ai fini par lui créer un nouveau compte. Moi, j’ai acheté un produit à la FNAC que l’on doit télécharger à €135. J’ai introduit la clef d’accès sur un compte @Gmail.com. J’ai confondu les mots de passe et interrompu le téléchargement, lorsque j’ai voulu reprendre le téléchargement, j’ai été informé que ma session avait expiré et de recommencer. En reprenant, le système m’a informé que je n’avais rien dans mon panier.

    Je ne sais que faire😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s