Clash : Ménès, Lizarazu, Luis Fernandez, Courbis… Evra dézingue tout le monde


Clash : Ménès, Lizarazu, Luis Fernandez, Courbis… Evra dézingue tout le monde

Interrogé par Telefoot ce dimanche matin, Patrice Evra s’est lâché sur plusieurs commentateurs du milieu du ballon rond et n’a pas mâché ses mots. Florilège de ses meilleurs passages.

SUR BIXENTE LIZARAZU

« C’est gentil mais après ça peut se retourner contre eux ou moi. Quand on parle d’Evra, avec certains médias, c’est toujours comme ça. Avec certains commentateurs, avec qui je règlerai bientôt mes comptes. Quand je sors, je ne me suis jamais fait siffler mais ils veulent mentir aux gens, montrer qu’Evra est le mal-aimé. Je ne sais pas ce qu’il a contre moi. J’ai été élu meilleur latéral gauche du monde et quatre fois meilleur arrière gauche d’Angleterre. Je ne sais même pas s’il a été élu une fois meilleur latéral du monde. Lors de ma première sélection, tout le monde m’a serré la main. Sauf lui. Thierry Henry lui a dit : « La relève est là » et il lui a répondu : « Pourquoi, tu crois que je suis déjà à la retraite ? L’image de Knysna, c’est eux ! Quand je viens en équipe de France, je suis fier de porter ce maillot. Les matchs de barrage me tiennent à cœur, qu’ils arrêtent de dire n’importe quoi, personne ne m’a parlé de Knysna (…) Ç’a été une bêtise, on a été des enfants, on va en reparler jusqu’à quand ? On a de grands joueurs en équipe de France, on doit se qualifier, je suis confiant, je ne suis pas là pour vendre du rêve. »

SUR LUIS FERNANDEZ

« Michel Fernandel… Alors lui en 2008… Non, il ne faut pas couper, il ne faut pas couper ! En 2008, je lui ai fait visiter Old Trafford, il était comme à EuroDisney. Quand on lui a donné les clés du PSG, à part sucer des Chupa Chups et danser la macarena au bord du terrain, je ne sais pas ce qu’il a fait (…) Ce ne sont pas ces clochards qui vont salir mon image, elle est belle en France, à l’étranger je n’en parle même pas, je ne vais rien changer, je ne suis pas arrogant. Après la Coupe du monde, j’ai dit aux autres de partir car je savais que j’allais être le seul à prendre. »

SUR ROLLAND COURBIS

« Rolland Tournevis, il ne fait que de parler. Ça ne me blesse pas du tout, je suis tellement heureux avec ma vie, il y a des personnes qui se lèvent à 6h, je gagne bien ma vie, mais ça touche certaines personnes de ma famille. »

SUR PIERRE MÉNÈS

« Pierre Ménès, je n’ai pas envie de lui donner de l’importance mais j’espère un jour que je le croiserai. Parce que lui je pense qu’il a parlé de ma famille. On m’a dit qu’il avait dit qu’Evra serait prêt à vendre sa mère pour revenir en équipe de France. Lui, j’espère le croiser. Malouda l’a déjà croisé. Si les gens font bien attention, vous verrez qu’il ne parle plus de Malouda car Malouda l’a déjà chopé. J’espère le choper, parce que lui, le jour où il arrivera à faire huit jongles, j’arrête ma carrière »

Source: Le 10sport

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s